11/09/2019

Le 9 septembre, le ministre de l’Aménagement du territoire d’Andorre, Jordi Torres, et le préfet de la région Occitanie, Étienne Guyot, ont présenté les progrès des travaux du projet POCTEFA Sapyra, lors d’une conférence de presse à L’Hospitalet-près-l’Andorre (Ariège). Tous deux ont souligné l’importance de la coopération transfrontalière entre la France et l’Andorre pour les habitants de la région et les nombreux usagers de la route d’accès à la Principauté.

Le préfet de Région, Étienne Guyot, a insisté sur l’utilité de l’installation de dispositifs pare-avalanche pour améliorer la viabilité des routes en hiver, dans le cadre de la coopération transfrontalière avec l’Andorre et du programme POCTEFA. Le ministre andorran, Jordi Torres, a lui évoqué l’importance du projet Sapyra pour l’économie de la Principauté, rappelant qu’un million et demi de véhicules accèdent à l’Andorre chaque année via le Pas de la Case.

Officiels et journalistes ont pu monter à bord d’un hélicoptère, afin de se rendre compte in situ de l’avancement des travaux. L’utilisation d’hélicoptères est une nécessité quotidienne du projet, pour l’acheminement des équipements et le transport des travailleurs jusqu’aux couloirs d’avalanche de haute montagne menaçant la route.

Le projet POCTEFA Sapyra a pour objectif de sécuriser les accès pyrénéens face au risque d’avalanche, en particulier l’accès français à l’Andorre. Il vise à réduire le nombre et la durée des fermetures hivernales des routes nationales 20, 22, 320 et 116, grâce à la réalisation et l’installation d’infrastructures de protection et d’instruments de prévention. Le projet bénéficie d’un budget de 4,3 millions d’euros, financé pour moitié par l’Union européenne à travers le Fonds européen de développement régional (FEDER).