Détail du projet

//Détail du projet
­

Nom du projet: MAREA

Tarragona Barcelona Girona La Rioja Andorra Zaragoza Lleida Huesca Pyrénnés Orientales Araba/Ávala Navarra Ariège Gipuzkoa Bizkaia Pyrénnés Atlantiques Hautes Pyrénnés Haute Garonne
Fiche de projet
Période de réalisation: de juin-2016 à janvier-2020
Coût total estimé: 1.482.572,69 EUR €
FEDER approuvé: 963.672,24 EUR €
Bénéficiaires:
Chef de file (premier bénéficiaire): Communauté d'Agglomération Pays Basque
Autres bénéficiaires: Agglomération Côte Basque-Adour,Suez Eau France - Rivages Pro Tech,FUNDACIÓN AZTI – AZTI FUNDAZIOA,Université de Pau et des Pays de l'Adour,Agglomération Sud Pays Basque,Dirección de Atención de Emergencia y Meteorología, Departamento de Seguridad, EUSKO JAURLARITZA.,
Axe: 2
Axe: Promouvoir l'adaptation au changement climatique ainsi que la prévention et la gestion des risques
Priorité d'investissement (PI): 5b
PI: Promotion de l’investissement pour faire face à des risques spécifiques, en assurant une résilience face aux catastrophes et en développant des systèmes de gestion des catastrophes.
Objectif spécifique (OS): OS5
OS : Améliorer la capacité d’anticipation et de réponse des acteurs du territoire face aux risques spécifiques et à la gestion des catastrophes naturelles.
Web: MAREA

Résumé du projet:

MAREA, pour « Modélisation et Aide à la décision face aux Risques côtiers en Euskal Atlantique », est un projet de recherche transfrontalier, visant à mieux comprendre les épisodes de tempêtes sur la côte basque afin de prévoir les risques de submersion marine et d?érosion côtière grâce à la mise en place d?outils d?alerte innovants. Ainsi, les partenaires de MAREA souhaitent développer des outils de modélisation numérique et statistique à haute résolution, capables de prévoir localement l?énergie et les niveaux d?eaux atteints par les vagues extrêmes, ainsi que les volumes de sédiments déplacés par les tempêtes. Ces nouvelles connaissances aideront à mieux coordonner les politiques publiques en matière de prévention et de gestion des risques côtiers. Elles permettront également d?optimiser la gestion de crise et le déploiement des moyens de protection. D?autre part, des ateliers de travail seront organisés dans le cadre de MAREA pour améliorer la prise en compte de la « culture du risque » au sein des politiques publiques.