Détail du projet

//Détail du projet
­

Nom du projet: ECOGYP

Tarragona Barcelona Girona La Rioja Andorra Zaragoza Lleida Huesca Pyrénnés Orientales Araba/Ávala Navarra Ariège Gipuzkoa Bizkaia Pyrénnés Atlantiques Hautes Pyrénnés Haute Garonne
Fiche de projet
Période de réalisation: de avril-2016 à décembre-2019
Coût total estimé: 2.038.802,15 EUR €
FEDER approuvé: 1.325.221,38 EUR €
Bénéficiaires:
Chef de file (premier bénéficiaire): Gestión Ambiental de Navarra, S.A.
Autres bénéficiaires: Ligue pour la Protection des Oiseaux,Fundación Catalunya La Pedrera,Diputación General de Aragón- Departamento de Agricultura, Ganadería y Medio Ambiente – Dirección General de Medio Natural y Gestión Forestal,Fundación Hazi Fundazioa,Diputación Foral de Álava - Arabako Foru Aldundia,
Axe: 3
Axe: Promouvoir la protection, la mise en valeur, l'utilisation durable des ressources locales
Priorité d'investissement (PI): 6d
PI: Protéger et restaurer la biodiversité et les sols en favorisant des services liés aux écosystèmes, y compris au travers de Natura 2000 et des infrastructures vertes.
Objectif spécifique (OS): OS7
OS : Protéger et améliorer la qualité des écosystèmes transfrontaliers.
Web: ECOGYP

Résumé du projet:

ECOGYP contribue à la conservation de la biodiversité dans les Pyrénées à travers le développement d'un cadre conjoint de gestion durable de rapaces nécrophages, renforçant les liens entre les acteurs pyrénéens. Les oiseaux nécrophages et leurs habitats, tout deux menacés, rendent à la société une série de services écosystémiques qui ne sont pas suffisamment connus ni valorisés. Pour cela, ECOGYP propose des mesures environnementales et sociales pour récupérer la présence de ces oiseaux et valorisés les services rendus. Les résultats :

  1. valoriser les services ecosystémiques rendus par les rapaces nécrophages et leurs habitats;
  2. améliorer la gestion d'habitats avec le prestataire de services 'rapaces nécrophages';
  3. coordonner et harmoniser les protocoles de suivi et gestion de services ecosystémiques.
Les principaux bénéficiaires sont :
  1. administrations publiques;
  2. opérateurs touristiques;
  3. universités et centre de recherche;
  4. acteurs locaux : éleveurs, agriculteurs, chasseurs, etc.;
  5. habitants des zones, touristes, l'ensemble des étudiants.
Toutes les zones du territoire, de la Méditerranée à l'Atlantique, travailleront ensemble pour résoudre les problématiques que ces oiseaux et leurs habitats soulèvent.