17/01/2020

Le projet POCTEFA H2O Gurea a mené a terminé trois années de gestion des eaux partagées sur les bassins transfrontaliers de la Bidassoa, de la Nivelle et de l’Urumea. Les conclusions finales du projet confirment les résultats positifs de la collaboration sur des aspects tels que la qualité de l’eau, la protection des espèces, la gouvernance des bassins fluviaux ou la gestion des crues.

En décembre 2019, la dernière réunion du projet a eu lieu à Bértiz où les partenaires ont particulièrement apprécié la consolidation du réseau d’acteurs locaux créé durant ces trois années, qui permet de répondre conjointement aux directives européennes sur la gestion de l’eau dans les bassins hydrographiques partagés.

Le projet H2O Gurea a débuté en mai 2016 avec la participation du Gouvernement de Navarre à travers la société Gestión Ambiental de Navarra GAN, et de cinq autres partenaires : la Communauté Pays Basque (chef de file du projet), la municipalité d’Urdax (Navarre), le Conseil Provincial de Guipúzcoa, l’Agence de l’Eau URA Basque et la Mancomunidad de Txingudi.

Parmi les actions les plus importantes du projet, dans le domaine de la préservation de la biodiversité, plusieurs actions conjointes du GAN et du Conseil Provincial de Gipuzkoa ont été dédié au développement de la protection des espèces d’intérêt particulier comme le desman ibérique et contre les espèces envahissantes (pièges pour le vison d’Amérique et remplacement progressif dans la Bidassoa des plantes par des espèces indigènes de la forêt riveraine).

En ce qui concerne les travaux d’amélioration de la qualité des cours d’eau, la Communauté du Pays Basque et du Txingudi a réalisé des études et des travaux de part et d’autre de l’estuaire, dans le but de réduire les rejets d’eaux résiduaires dans le milieu naturel et de préserver la qualité des eaux de baignade dans la partie inférieure du bassin.

H2O Gurea, a également permis de préparer la publication informative  » River Bioengineering  » : manuel technique pour l’environnement cantonal » (River Bioengineering. Technical Manual for the Cantabrian Region), qui comprend des exemples de diverses interventions réalisées dans le cadre du projet, et décrit les techniques utilisées dans chaque cas, servant d’exemple méthodologique avec des solutions pratiques pour aborder les divers problèmes de la restauration des rivières dans la perspective de la bio-ingénierie du paysage.